3 choses à connaître sur l’assurance de prêt

assurance de prêt

Quand vous contractez un prêt de la banque, l’établissement vous demande de souscrire à une assurance de prêt. Également appelée assurance emprunteur, celle-ci va garantir le remboursement du crédit en cas de sinistre. L’assurance est soumise à des questionnaires de santé définie. Explications.

1. Comprendre l’utilité de l’assurance de prêt

L’assurance de prêt est la garantie du remboursement de votre crédit. Si vous décédez accidentellement, des problèmes de santé ou des problèmes professionnels, c’est l’assureur qui va rembourser votre prêt. Cette assurance est obligatoire pour la souscription d’un prêt immobilier. Elle complète la garantie exigée par l’institution financière dans le cas d’un non-remboursement du crédit. En général, l’assurance représente près de 35% de la somme empruntée. Concrètement, si l’emprunteur ne peut plus payer ses mensualités à cause d’un accident, d’une maladie, d’un décès ou d’une perte d’emploi, c’est l’assureur qui va s’en occuper. Il remboursera le capital emprunté selon les termes du contrat d’assurance. A noter que l’assurance de prêt est temporaire. Elle couvre juste la période de remboursement du crédit.

2. Liberté de choix de l’assureur

De manière générale, le choix de la compagnie d’assurance est libre. Cependant, la plupart des banques conseillent à leurs clients de choisir un de leur partenaire. Notez que la loi Lagarde de 2010 offre à l’emprunteur la possibilité de refuser la compagnie d’assurance proposée par l’organisme financier. Dans le jargon banquier, ce mécanisme est connu sous l’appellation délégation d’assurance.

Si l’emprunteur refuse l’assurance proposée par la banque, il doit en choisir un autre inscrit à l’ORIAS (Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance). Par ailleurs, cette assurance devra proposer les mêmes garanties que celle refusée par celle choisie par la banque.

Tout au long du prêt, l’emprunteur peut changer d’assureur. Cette alternative est surtout utilisée pour réduire le coût global de l’assurance. Dans ce cas, l’emprunteur fait appel à un courtier en assurance. Celui va chercher un assureur moins cher, mais proposant les mêmes garanties que le précédent.

3. Plusieurs garanties en assurance de prêt possibles

Dans le cadre d’une assurance de prêt, la compagnie peut proposer différentes garanties à l’emprunteur. L’assurance décès est par exemple proposée par tous les assureurs. Avec cette garantie, l’organisme financier sera entièrement remboursé si l’emprunteur décède. Ce type d’assurance va de pair avec une garantie invalidité. Celle-ci fait référence à une impossibilité totale, permanente et définitive de travail. L’invalidité arrive souvent suite à un accident grave.

La compagnie d’assurance peut également accorder une garantie d’incapacité temporaire de travail. Elle concerne surtout les emprunteurs atteints d’une maladie ou d’un accident provoquant un arrêt de travail forcé pendant une longue période. L’incapacité doit, dans ce cas, être prouvée par un médecin. Enfin, certaines assurances proposent de couvrir la perte d’emploi. Assez complexe, ce type de garantie dépend d’une banque à une autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *